Histoire

Personnalités historiques du club

Présidents

Le premier président connu du club est Firmin Seret nommé lors de l’Assemblée générale du 31 août 1904. Albert Lebas est nommé président du club en 1910 pour pouvoir mettre un véritable terrain de football à disposition du club. Il quitte le club en mai 1920 après avoir permis au club d’adhérer à la Fédération française de football nouvellement créée, il est toutefois nommé président d’honneuru 9. Amable Lozai, co-fondateur du club en 1902 lui succède. Le club est alors intimement lié à son entreprise navale, puisqu’il embauche les meilleurs ouvriers comme footballeurs. Il va diriger le club jusqu’à son décès en 1959, à l’exception de la période entre octobre 1942 et 1945 ou il reste en Afrique du Nord, durant son absence, il est remplacé par M. Chauvet. Sa femme Micheline Lozai, aide son mari durant des années, c’est elle qui nettoyait les maillots lors des première années. Après le décès de son mari, elle prend sa succession à la tête du club, elle va toutefois être aidée par des présidents délégués et des vice-présidents comme Gilbert Mille jusqu’à son décès en février 1971, puis un duo composé par son petit-fils Michel Tron-Lozai et le docteur André Boéda.

Entraîneurs

Laurent Scherr est le premier entraîneur connu du club. Issu d’une famille alsacienne qui choisit la France en 1870, il adhère au club dès sa création en 1902. Par la suite, il devint vice-président du club, mais le quitte pour des raisons de santé. Bernard Antoinette fut nommé entraîneur-joueur en 1941, puis simplement entraîneur en 1945 après sa carrière de joueur. Sous sa direction, le club remporte trois titres de champion de France amateur, il quitte son poste en 1966 et devint conseiller technique régional de la Ligue de Normandie. Il est remplacé par Jacques Lefèvre, qui remporte le titre de champion de France amateur en 1967 et emmène le club en demi-finale de la Coupe de France l’année suivante. Il quitte son poste en 1972, sur une défaite en finale du championnat de France amateur, il est remplacé par Pierre Arroyo, alors responsable de la formation des jeunes au sein du club, il est aussi l’entraîneur qui mène les juniors à la victoire en Coupe Gambardella en 1967.
Entraîneurs de l’Union sportive quevillaise Rang Nom Période Laurent Scherr Léon Rio Philippe Bonnardel Pestre Ternon Bernard Antoinette 1941-1966 Jacques Lefèvre 1966-1972 Pierre Arroyo 1972-1974 Michel Croquet 1974-1975 Michel Delafosse Rang Nom Période Jean Thomas 1979-? Robert Legros Pierre Poldon -1986 Christian Senente 1986 Michel Parmentier 1986- Mahmoud Tiarci Hervé Laronce Bernard Broggini 1998-2000 Éric Fouda 2000-2005 Richard Déziré 2005-2006 Christophe Canteloup 2006-2007 Éric Fouda 2007-2008 Régis Brouard 2008-2012 Laurent Hatton 2012- Joueurs emblématiques Internationaux A Joueurs Matchs Philippe Bonnardel 1 Daniel Horlaville 1 Internationaux B Joueurs Matchs Marcel Hedier ? Internationaux olympiques Joueurs Matchs Daniel Horlaville 4 Michel Delafosse 1 Michel Parmentier 1
Les premiers joueurs qui marquèrent le club sont ceux qui amènent le club en finale de la Coupe en France 1927. Notamment le demi Philippe Bonnardel qui arrive au club en 1920 en provenance du Red Star AC, vingt-trois fois international français dont plusieurs fois sous les couleurs quevillaises c’est autour de lui que va être bâti l’équipe des années 1920, dont deux joueurs anglais, l’attaquant Norman Deans et le gardien de but Walter Poodefoot, ainsi que l’avant-centre Lucien Fagris qui marque les quatre buts de l’équipe lors du quart de finale contre l’US Suisse. Après eux, le club accueille René Bihel, qui joue au club durant deux années de 1936 à 1938 où il remporte deux titres de champion de Normandie. Par la suite, il fit une brillante carrière en jouant en équipe de France et terminant à plusieurs reprises meilleur buteur du championnat de France professionnel8. Pendant les années de guerre, le club se fait remarquer par une épopée en Coupe de France en 1942 qui mène le club en demi-finale de Zone Nord, plusieurs artisans de cette époque, notamment le demi-aile Bernard Antoinette un ancien international français qui rejoint le club lors de la saison 1941-1942. Après sa carrière, il est nommé entraîneur du club.
Gilbert Mille un avant-centre à forte personnalité arrivé en provenance du FC Rouen qui après sa carrière de joueur devint dirigeant au club jusqu’au poste de vice-président. L’inter droit Pierre Arroyo arrivé lui aussi en provenance du FC Rouen qui après sa carrière va se reconvertir comme responsable de la formation des jeunes du club. Durant les années 1950, le club va dominer le championnat de France amateur et réaliser quelques exploits en Coupe de France avec des joueurs qui vont profondément marquer l’histoire du club. Guy Lelong, un arrière central qui arrive au club en 1951. Pendant de longues années, il est le patron de la défense, il est aussi sélectionné quatorze fois en équipe de France amateur dont plusieurs fois comme capitaine, il participe aussi aux Jeux méditerranéens de 1955. Il aurait pu devenir pro, mais a préféré rester fidèle à l’U.S.Q. À la fin de sa carrière, il devient secrétaire général, puis vice-président en 1971.
Raymond CESAIRE né en 1925. Arrivé en Métropole, Raymond CESAIRE fut dirigé vers le FC ROUEN pour s’entendre dire, à l’issue des premiers trainings « c’est un footballeur qu’il nous faut et non un basketeur ». L’état major quevillais ne s’y trompa point et comme le souligne Claude SIMONET, c’est un grand, très grand gardien qui trouvera à l’USQ une seconde famille. Des jambes et des bras longs comme un mois sans foot. Césaire a rayonné dans les buts quevillais. Les attaques adverses, il les éteignait toutes. Nul ne pouvait abattre l’indomptable Antillais.  3 fois champion de France Amateur 1954 – 1955 – 1958, 16 fois sélectionné en équipe de France amateur. Sollicité par des clubs professionnels, il préféra rester fidèle aux jaunes et noirs jusqu’à sa mort.
Michel Lefebvre, un joueur important du double titre de champion de France amateur 1954 et 1955 qui quitte le club en 1955 pour devenir professionnel à l’UA Sedan-Torcy. Raymond Durécu, un international amateur qui participe aux Jeux méditerranéens de 1955. Alfred Krysik, un attaquant qui marque notamment le but vainqueur du match contre le FC Nantes. Michel Croquet, le meneur de jeux des années 1950 qui a marqué par sa technique et sa vision du jeu. À la fin de sa carrière, il se reconvertit entraîneur au club. Le titre de champion de France amateur de 1967 et la demi-finale de Coupe de France l’année suivante est marqué par la performance de Daniel Horlaville, un ailier qui intègre le club en 1962. Sélectionné en équipe de France en 1970 pour un match contre la Roumanie alors qu’il portait encore le maillot quevillais, il est le dernier amateur à avoir joué en équipe de France. Il quitte le club en 1971 pour passer professionnel au Paris Saint-Germain FC sur conseil des dirigeants de l’U.S.Q. Michel Delafosse, un défenseur qui remporte plusieurs trophées en jeune avant de porter le maillot de l’équipe A du club. Il participe aussi aux Jeux olympiques de 1968 et remporte les Jeux Méditerranéens avec l’équipe de France. Gérard Craque, il connut toutes les sélections de jeunes avant d’intégrer l’équipe A. Il est aussi dans l’équipe qui perd en finale du championnat de France amateur en 1973. Michel Parmentier qui participe aux Jeux olympiques de 1968 avec l’équipe de France amateur et qui fait partie de l’équipe qui remporte la Coupe Gambardella en 1967. Structures du club Structures sportives Stades À la création du club en 1902, les joueurs joue là où il y a de la place pour planter des poteaux, avant d’être souvent chassé par les propriétaires. Ils jouaient aussi sur les places publiques comme la mairie, place de la Demi-Lune, place des Chartreux, quai de France, avenue du Grand-Quevilly. Par la suite, le club peut disposer d’un terrain rue Guillaume-Lecointe. En 1910, le club doit abandonner son terrain qui est transformé en carrière. Albert Lebas, président d’honneur de la Ligue de Normandie, devient président d’honneur du club et mit un terrain à la disposition du club où fut aménagé un véritable terrain de football. Le stade de la Porte-de-Diane est inauguré en 1912 par un match contre le voisin du FC Rouen. En 1921, sont construits des tribunes et des vestiaires.
Le 13 septembre 1954, le changement de nom du stade est inauguré par la remise du trophée de champion de France amateur par le président de la Fédération française de football. Il s’appelle désormais stade Amable et Micheline Lozai, en hommage à l’actuel président et co-fondateur du club et de sa femme qui a toujours accompagné l’équipe. Lors des grosses affiches en Coupe de France, le club joue au stade Robert-Diochon de Rouen.

Aspects juridiques et économiques

Dans les années 1960, la subvention qu’accorde la ville du Petit-Quevilly au club est de 2 000 francs. Le club vit alors grâce à l’entreprise des Ateliers-Chantiers de la Basse-Seine de la famille Lozai. Image et identité L’amateurisme L’amateurisme du club est une véritable fierté au club et fait partie de l’identité du club. C’est sous l’impulsion du président Amable Lozai que va être forgé l’image du football ouvrier, travaillant en usine en journée pendant la semaine, s’entraînant le soir et jouant les matchs le week-end. La plupart des joueurs travaille alors au sein des chantiers navals de la société Lozai sur le port de Rouen. La théorie du président Lozai est que même le meilleur joueur de l’équipe sera mis dehors s’il ne travaille pas bien au sein de l’usine, par contre la promotion sera facile pour les ouvriers-joueurs qui travaillent bien dans l’usine. Cette image de footballeur-ouvrier permet aussi au club de garder et recruter les meilleurs joueurs amateurs, car en restant à l’U.S.Q. ils savent qu’ils ont la possibilités de pratiquer le football dans de bonne condition tout en travaillant. A plusieurs moments au sein de son existence, le club va refuser d’accéder au statut professionnel, notamment en 1972 où il refuse la Division 2 pour garder son statut amateur et sera rétrogradé une division en dessous. Dominant les championnats amateurs dans les années 1950, il va être aussi en 1968 le premier club amateur à atteindre les demi-finales de la Coupe de France depuis l’instauration du professionnalisme en 1933. Malgré l’épopée que va réaliser le club en Coupe de France en éliminant tour à tour plusieurs clubs professionnels qui va mettre les joueurs sous les feux des projecteurs médiatiques, les joueurs continuent d’aller à l’usine chaque jour. Ainsi après la demi-finale de Coupe de France contre les Girondins de Bordeaux, les joueurs se rendent tôt au travail dès le lendemain du match. La formation L’Union sportive quevillaise est un club formateur important. C’est dans la tradition du club depuis l’après guerre de former les jeunes à la pratique du football. L’U.S.Q. est le premier club amateur à remporter la Coupe Gambardella.

Calendrier
  • Lun
  • Mar
  • Mer
  • Jeu
  • Ven
  • Sam
  • Dim
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 18h00
    18h00
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 18h00
    18h00
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 18h00
    18h00
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 18h00
    18h00
  • 30
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • Lun
  • Mar
  • Mer
  • Jeu
  • Ven
  • Sam
  • Dim
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 18h00
    18h00
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 18h00
    18h00
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • Lun
  • Mar
  • Mer
  • Jeu
  • Ven
  • Sam
  • Dim
  • 29
  • 30
  • 31
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
à domicile à l'extérieur

CHAMPIONNAT CFA 2
SAISON 2016-2017

 USQRM ASSO   USQRM ASSO
USQRM 2   USQRM 2
Equipes POINTS CLASSEMENT
USQRM 2 (26 JOUÉS) 25  12ème/14
MAINTIEN ASSURE    

videos video

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

1 ST PRYVE (26 matchs joués)  55
2 LE MANS (26 matchs joués)  51
3 AVOINE CHINON (26 matchs joués)  46
4 OISSEL (26 matchs joués)  42
5 TOURS 2 (26 matchs joués)  40
USQRM 2 (CFA2) MAINTIEN